Popeye de Chypre

Maison d'édition : éditions MF
Collection : Inventions
mars 2021

Acheter :

Livre papier
format 12 x 21 112 pages En stock
15,00 €

Dans Popeye de Chypre le narrateur veut ramener sa mère morte à Chypre en 1979. Il saitbien qu’elle préfèrerait être enterrée dans la banlieue d’Alger avant les accords d’Évian. Mais Popeye a beau être un authentique voyageur spatio-temporel, il n’en reste pas moins un homme de gauche. Et il refuse d’entendre parler de« Retour en Algérie Française ». Pour diverses raisons, Nicosie 1979 lui semble une bonne solution de compromis entre Bab-El-Oued 1962 et Le Mans 2013 où sa mère est censée être incinérée. Même avec les morts, pense-t-il, il faut tenter d’établir des accords raisonnables.


Le livre commence là – avec ce détournement fantastique de funérailles. Dans quelque chose qu’on pourrait appeler de l’Auto-Science-Fiction ou de l’ASF. Car si l’autofiction traditionnelle n’est pas nécessairement un genre bourgeois, il est probable du moins que le projet de Popeye (en tant que récit de transclasse) réclame des détours plus brutaux, des décrochages plus impurs, que les diversions narratives ordinaires. Et de fait tout est bon ici pour voyager. Du fauteuil de salon de H.G. Wells à la madeleine de Proust, de la DeLorean de Zemeckis aux poèmes de Cavafy. Le narrateur est prêt à tout pour décoller.


Et Popeye vatout essayer. Mais rien ne fonctionne. Et ce n’est pas seulement que les machines inventées ne parviennent pas à l’emmener où il voudrait aller. C’est plus profondément l’essence, le moteur, le potentiel picaresque de l’aventure, qui semble ici épuisé pour de bon. Chaque départ de fiction s’évente rapidementet cède la place à une sorte d’aplat narratif. Un pur mashup de sensations. Au point qu’il faille se rendre à l’évidence : ce qui voyage dans Popeye ce n’est pas du tout ce qu’on espérait (un héros encore, un bourlingueur) mais un corps défait sans profondeur. Juste une plaque sensible.


Popeye de Chypre existe ainsi entre un surrégime fictionnel (l’ASF) et un sous-régime poétique (les mashup). Il ne cesse de faillir à sa promesse d’aventure pour délivrer idéalement quelque chose d’autre : des morceaux de monde (Athènes,Izmir, Syros, etc.) découpés dans le noir comme des îles flottantes. Jusqu’à l’île dernière de Chypre. Chypre est le lieu où le narrateur a décidé d’arrêterle voyage et d’enterrer la mère morte. C’est l’endroit désigné, depuis le début, pour inscrire la fin de l’histoire. Ou son équivalent. Et cet équivalent se révèle être ici la répétition amplifiée de la catastrophe – personnelle, politique, écologique. Heureusement pour Popeye, Chypre est aussi une arche.   

La fuite du Mans                        

Principes d’évasion                                  

Une fausse couronne                            

La ruine et le vivant                                  

Un disque brisé                                      

Oneiro hot show                                    

Extra féérie                                       

La carte de l’île                                          

Disponible en chapitres numériques

Publications du même auteur

Publications dans la même collection

Ils ont aussi acheté

chaos, cosmos, musique Particularités des aventuriers de l’AACM et du champ jazzistique dans leurs courses

Alexandre Pierrepont

20,00 €

Publications sur des thèmes proches

Partagez cette page sur...

Extraits

Livre papier

Caractéristiques

Editeur : éditions MF

Auteur(s) : Patrice Blouin

Collection : Inventions

Publication : 11 mars 2021

Intérieur : Noir & blanc

Support(s) : Livre papier

Poids (en grammes) : 200 (Livre papier)

Langue(s) : Français

EAN13 Livre papier : 9782378040307

Compléments

Revues de presse

La dernière vidéo d'auteur