Hugues Dufourt

Mathesis et subjectivité Des conditions historiques de possibilité de la musique occidentale

26,00 €

Hugues Dufourt

A propos de l'auteur

Né en 1943, Hugues Dufourt a été l’élève de Louis Hiltbrandt (piano) et de Jacques Guyonnet (composition) à Genève. Co-responsable du groupe l’Itinéraire de 1976 à 1981, il a fondé le Collectif de Recherche Instrumentale et de Synthèse Sonore (CRISS) en 1977 et présidé le groupe Forum (Lyon) de 1985 à 1989. Agrégé de Philosophie, Hugues Dufourt est actuellement Directeur de Recherche au CNRS. Il y a animé une équipe de chercheurs et dirigé un DEA « Musique et Musicologie du XXe siècle » à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales avec le concours de l’École Normale Supérieure et de l’Ircam. Parmi ses œuvres : Erewhon (1977) pour les Percussions de Strasbourg, Saturne (1977) pour ensemble et lutherie électronique, Antiphysis (1978) pour l’Ensemble Intercontemporain, Surgir (1985) pour l’Orchestre de Paris, La Mort de Procris (1986) pour le Groupe Vocal de France, Dédale (1995) Commande de l’Opéra de Lyon, Lucifer d’après Pollock (2000) pour l’Orchestre Philarmonique de Radio France, le cycle des Hivers (1992-2001) pour l’Ensemble Modern, La Maison du Sourd (2001) pour l’Orchestre de la Fenice de Venise, Le Cyprès blanc (2004) pour alto et orchestre, L’Origine du monde (2004) pour piano et ensemble, L’Afrique d’après Tiepolo(2005) pour ensemble, Au plus haut faîte de l’instant pour hautbois et orchestre (2006), Burning Bright pour six percussions (2014), L'Amérique d'après Tiepolo pour piano et ensemble (2016), Le Supplice de Marsyas d'après Titien pour quatuor à cordes (2017). Il a reçu le Grand Prix de l’Académie Charles Cros pour l’enregistrement de Saturneen 1980, le Prix Koussevitski en 1985 pour celui d’Antiphysis, le Prix des Compositeurs de la SACEM en 1994 et le Prix du Président de la République décerné en décembre 2000 par l’Académie Charles Cros pour l’ensemble de son œuvre.