L’Oreiller magique de Tang Xianzu

Collection Inventions – Théâtre-opéra chinois

21 x 14 cm – 185 pages – 24,00 €

isbn : 978-2915794182

juin 2007

L’ouvrage

L’Oreiller magique est l’histoire d’un rêve. Il nous raconte comment en étrennant un oreiller dans une humble auberge, le lettré Lu fut transporté dans le monde de l’époque Kaiyuan (712-755). Il connaîtra “une panoplie des plus complètes de vicissitudes diverses, faveurs ou humiliations, succès ou échecs, quelques-unes des pires situations entre la vie et la mort”. Ce n’était qu’un rêve se dira Lu en s’éveillant. “Mais si rêver de la mort peut vous apporter l’éveil, en est-il de même quand on meurt vraiment ?” Écrit trente-cinq ans avant la publication de La Vie est un songeL’Oreiller magique en inverse le propos : ce n’est pas la vie qui est un songe mais le rêve qui est une vie.

Cet ouvrage a bénéficié du soutien de la région Île-de-France.

L’auteur

Tang Xianzu. Né à Lingchuan en 1150. Il fut fonctionnaire à Nankin puis dans de lointaines provinces pour avoir critiqué le gouvernement. En se retirant dans son pays natal en 1598, Tang Xianzu abandonna la carrière mandarinale pour se consacrer à l’écriture. Son œuvre comprend quatre pièces regroupées dans le recueil intitulé Les Quatre Rêves de la salle du Thé de Jade, parmi lesquels figure L’Oreiller magique. Il mourut en 1616, la même année que William Shakespeare. Il fut l’un des plus grands dramaturges de l’époque Ming.