Le Pavillon aux pivoines de Tang Xianzu

Collection Inventions – théâtre-opéra chinois, XVIe siècle

14 x 22 cm – 416 pages – 14,00 €

isbn : 2-9512386-1-4

novembre 1998

L’ouvrage

Le Pavillon aux pivoines (Mudan Ting) de Tang Xianzu (1550-1616) est le chef d’œuvre incontesté du théâtre-opéra chinois et l’exact contemporain de Roméo et Juliette qui fut créé en 1598. La même année, à Florence, avec la Dafné de Jacopo Pieri, naissait l’opéra occidental.Le Pavillon aux pivoines est une épopée lyrique qui s’inscrit dans la lignée des romans-fleuves de la Chine du XVIe siècle. Il relate la passion réciproque de Liu et de Belle, par-delà les épreuves du temps et des enfers. Liu est un autre Orphée qui transgresse les lois en ramenant à la vie un amour né du songe.

André Lévy, par sa traduction, restitue la poésie et le souffle épique de ce texte, qui rappelle le Soulier de satin de Paul Claudel.

L’auteur

Tang Xianzu est né à Lingchuan en 1550. Il fut fonctionnaire à Nankin puis dans de lointaines provinces pour avoir critiqué le gouvernement. En se retirant dans son pays natal en 1598, Tang Xianzu abandonna la carrière mandarinale pour se consacrer à l’écriture. Son œuvre comprend quatre pièces regroupées dans le recueil intitulé Les Quatre Rêves de la salle du Thé de Jade, parmi lesquels figure L’Oreiller magique. Il mourut en 1616, la même année que William Shakespeare. Il fut l’un des plus grands dramaturges de l’époque Ming (1368 – 1644).